Endéans : ce régionalisme l’a trahi !

Déc 14th, 2011 | Par | Catégorie * vocabulaire

Caramba ! Avec son endéans, boileau a révélé sa belgitude.

Dans l’article Ecrire, c’est séduire. Quand, combien ?  j’utilisais l’exemple suivant, avant ajustement : Une mise en oeuvre rapide qu’est-ce ? Endéans les 24 heures, la semaine ? Immédiate ?

Une lectrice de Toulouse – Mag à l’eau – me signale ne pas comprendre le sens de endéans les 24 heures.
Ses recherches la mènent  sur le site – intéressant – du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL).  Elle y apprend Endéans :  Vx et région. (Belgique), dans la lang. de l’admin. et des affaires. Dans l’intervalle de, dans le délai de.

Et là, Mag à l’eau, je dis halte là ! Vieux ! La France ne connait pas le mot endéans et donc il serait Vx et région. (Belgique).

Cette préposition est très utilisée en Belgique dans les expressions temporelles Endéans le mois, endéans l’année... Elle renforce le sens de Dans le mois, dans l’année en y adjoignant un caractère impératif.
Son emploi, en Belgique, dépasse le langage de l’administration et des affaires : Faut-il que je change l’huile de la friteuse endéans la semaine ?  

Endéans a  ses lettres de noblesse.

La tournure endéans n’est pas utilisée en France ? Les pauvres !
En Belgique, l’usage d’endéans est attesté depuis 1387. Jacques Polh, éminent linguiste dont je m’honore d’avoir été l’élève, signale son utilisation, en 1642, comme préposition de lieu.
Haut lignage, non ? Et comme nous, nous sommes toujours un Royaume, endéans ne sera pas banni de sitôt.
La Communauté française de Belgique, dans un article de 1997, en conclut que l’usage d’endéans est tout-à-fait respectable (ouf !) mais que la tournure risque d’être incomprise au-delà de la Belgique.
Je précise : la Belgique limitée à Bruxelles et la Wallonie. C’est pas grand.

Bref, endéans est un régionalisme, c’est-à-dire un mot, un tour, une locution particuliers à une région déterminée.

___________________________________

photo : eb.

 

 

 

Mots-clés

7 commentaires to “Endéans : ce régionalisme l’a trahi !”

  1. […] Endéans : utilisé en Belgique, inconnu en France. Les pauvres ! – boileau […]

  2. Mag à l'eau dit :

    Allez, vous dites vraiment “changer l’huile endéans la semaine” ?
    Bon, je te rassure, mon correcteur d’orthographe connaît le mot “endéans”, et si le CNRTL dit “vieux” c’est que ce mot a été utilisé en France.

  3. Jbx dit :

    J’aime beaucoup l’histoire de la friteuse pour illustrer endéans. Ça reste très belge.

  4. Eric dit :

    Bonjour,

    le terme “endéans” n’est pas utilisé qu’en Belgique, il l’est aussi au Luxembourg.

    Ainsi, par exemple, sur le site internet de la Ville de Luxembourg, à propos de la procédure pour l’acquisition de la nationalité Luxembourgeoise :

    “Votre dossier sera ensuite transmis dans les meilleurs délais au Ministère de la Justice. Endéans 8 mois de la réception de votre demande, le Ministre de la Justice prendra une décision qui vous sera communiquée.”

    http://www.vdl.lu/Nationalité+Luxembourgeoise-p-64242.html

    • Etienne B. dit :

      Merci pour la précision, qui plus est, attestée par un exemple. Remarquez la singularité (est-elle luxembourgeoise ?), à savoir l’absence d’article. En Belgique et dans tous les exemples que j’ai trouvés dans divers dictionnaires, on aurait dit : endéans les 8 mois. Bonne journée

Donner un commentaire